Le Président de la République décide le retrait de toute augmentation de droits pour les documents administratifs et le remplacement du couffin de ramadhan par des allocations financières

Le Président de la République son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika a présidé ce mardi 5 juin 2018, correspondant au 20 Ramadhan 1439, une réunion du Conseil des ministres, durant laquelle il a décidé le retrait de toute augmentation de droits proposée pour les documents administratifs ainsi que le remplacement des couffins de ramadhan par des allocations financières dès l’année prochaine.

Lors de l’examen du projet de loide finances complémentaires, et en matière de relèvement de droits à acquitter sur certains documents administratifs, le président de la République a décidé le retrait de toute augmentation de droits proposée pour les documents administratifs.

Le Conseil des ministres a également entendu et débattu une communication du ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire Monsieur Noureddine Bedouisur les dispositions prises à l'occasion du mois de Ramadhan 1439.

Ainsi, au titre des opérations de solidarité nationale, 8,4 milliards DA ont été mobilisés notamment par les communes et les wilayas, pour assurer la distribution de près de 2 millions de couffins, ainsi que la distribution de près de six millions de repas chauds au niveau de 1.300 restaurants.

Concernant les conditions de vie de la population, la mobilisation de plus de 30 milliards DA supplémentaires au profit du secteur, permettra de garantir la disponibilité continue de l'eau potable dans tout le pays, y compris les communes qui enregistrent un déficit et qui sont au nombre de 600. Quant à l'approvisionnement continu en électricité, il sera assuré aussi grâce à la mise en service de nouvelles capacités de production.

Par ailleurs, le Chef de l'Etat a instruit le Gouvernement de prendre les dispositions nécessaires pour que cesse le recours à la distribution du couffin de Ramadhan, et que cette action de solidarité de l'Etat soit réalisée dès l'année prochaine à travers des allocations financières décaissées par chèque ou par monétique.