Centre National d'Etudes et d'Analyses pour la Population et le Développement. CENEAP

Evolution historique

Le Centre National d'Etudes et d'Analyses pour la Population et le Développement, le CENEAP, est le prolongement moderne de l'illustre Association Algérienne pour la Recherche Démographique, Economique et Sociale, l'AARDES, fondée au lendemain de l'indépendance, en 1963, par la Direction Générale du Plan et des Etudes Economiques (DGPEE). Premier organisme national spécialisé dans les études et lieu de confluence des pionniers de la recherche démographique, économique et sociale, l'AARDES a vite assumé un rôle de premier plan en matière de collecte et d'analyse des données relatives aux indicateurs et tendances de développement du pays.

Le Centre a subi une première mutation juridique lorsqu'il a été transformé, dès 1980, en établissement public à caractère scientifique et technique. A la faveur de ce premier réaménagement statutaire, l'organisme a pris le nom d'Institut National d'Etudes et d'Analyses pour la Planification (INEAP) (Décret n°80-134 du 19 avril 1980). Sous son nouvel habillage d'institut, un attribut imparfaitement assumé du fait de la nature réelle de ses activités, le Centre s'est rapidement trouvé confronté à l'inadéquation de son statut juridique considéré sous l'angle de ses ambitions.

Les dysfonctionnements constatés ont abouti à une seconde réforme, en 1984, qui transforma l'INEAP en Centre National d'Etudes et d'Analyses pour la Planification (CENEAP) (Décret n°84-64 du 10 mars 1984). Quelques années plus tard, en 1988, le Centre passera de la tutelle du Ministère de la Planification et de l'Aménagement du Territoire à celle du Ministère de l'Intérieur et des Collectivités Locales.

Dans la conjoncture particulière des années 90 marquée par les profonds bouleversements qu'a connus le pays sous l'emprise des réformes structurelles de son économie, et pour une meilleure adaptation de son action globale, le CENEAP a connu, en octobre 2000, une dernière modification de ses statuts (Décret exécutif n°2000-305 du 12 octobre 2000 modifiant et complétant le décret n°84-64 du 10 mars 1984 érigeant l'institut national d'études et d'analyses pour la planification en centre national d'études et d'analyses pour la planification. p. 4. (In JORA N° 60 du 15-10-2000). Celle-ci consacrera, outre sa spécialisation dans les questions de population et de développement, son autonomie de gestion. Une réalité nouvelle qui exclura du même coup le Centre de la sphère des organisations bénéficiaires de la subvention étatique et son basculement parmi celles qui ne pouvaient désormais compter que sur leurs ressources propres. Cette modification a également entraîné un changement de dénomination, l'institution étant depuis désignée sous l'appellation de Centre National d'Etudes et d'Analyses pour la Population et le Développement.


Organisation du CENEAP

Le Centre est organisé en sept (07) départements interconnectés :

  • Le département de population et démographie ;
  • Le département d’expertise et d’évaluation d’entreprise ;
  • Le département d’économie régionale et développement local ;
  • Le département informatique et de banque de données ;
  • Le département administration et finances ;
  • Le département communication et sondages ;
  • Le département documentation et information.

Le Centre est doté d’un conseil d’administration et géré par un Directeur Général.

Missions du CENEAP

Dans le cadre du processus de développement économique et social du pays, le CENEAP a pour mission d’entreprendre des études et analyses à caractère économique, politique, démographique, social et culturel.

A ce titre, le Centre est chargé :

  • d’effectuer des études économiques générales concernant les institutions économiques et financières, le développement économique, l’intégration économique régionale ainsi que les relations économiques internationales ;
  • de réaliser toute étude et recherche sur l’organisation territoriale, l’administration locale, ses élus et son encadrement, le fonctionnement des services publics pour en évaluer l’efficacité et les performances, la modernisation de l’appareil administratif, le développement local et régional, l’occupation spatiale et l’aménagement du territoire, l’exode rural et les flux migratoires ainsi que la dynamique sociale ;
  • d’opérer toute étude démographique et prospective en vue d’analyser les caractéristiques de la population (nuptialité, fécondité, natalité, mortalité, migrations et structures familiales) et de formuler des stratégies dans le cadre des politiques de population ;
  • d’analyser les interactions entre l’évolution de la population et son environnement ainsi que les mutations sociales induites par le développement ;
  • d’étudier les besoins sociaux des populations, le cadre de vie et les conditions d’existence des ménages, les aspects relatifs à l’éducation, la santé, l’habitat et les institutions sociales ;
  • d’assurer toute expertise, assainissement et audit comptable et financier des entreprises, d’évaluer le patrimoine, de mesurer les performances et l’impact de leur stratégie sur l’environnement économique et social, de définir les politiques d’investissement, de financement, de restructuration et de redéploiement, de suivre et de déterminer les mouvements de capitaux ;
  • d’observer les tendances de l’opinion publique et leur évolution sur la base d’enquêtes ou de sondages de conjoncture économique, sociale, politique et culturelle ;
  • de procéder à des études de marketing de toute nature, à des sondages sur les grands problèmes politiques, à des études de mesure de l’audience des médias et des taux d’écoute ainsi qu’à toute enquête ayant un rapport avec les domaines d’activité des structures du Centre ;
  • de constituer des banques de données renfermant les informations utiles à l‘administration publique et aux opérateurs publics et privés, de piloter le management du réseau de communication et des autres ressources informatiques et de réaliser des systèmes d’information ;
  • de mettre en œuvre des politiques de recherche et de gestion documentaire, de diffuser les travaux opérés par le Centre et de publier la revue du Centre ou toute autre publication ;
  • de concevoir des programmes de formation, de recyclage ou de perfectionnement spécialisés en cycle court et moyen dans les disciplines se rapportant à ses missions en direction du personnel des administrations publiques et des entreprises.

    www.ceneap.com.dz

end faq