WALIS, JUIN & DECEMBRE 2006 :

EVALUATION DES PROGRAMMES DE DEVELOPPEMENT

La réunion Gouvernement-Walis, tenue le 25 juin 2006 sous la présidence de Son Excellence Monsieur le Président de la République, a constitué une étape importante de l'évaluation de l'action de l'Etat et des collectivités locales.

 

Elle s’est articulée autour des axes suivants :

Elle a permis de consolider la stratégie de développement local en l'intégrant dans une vision plus globale de développement durable.

Cette évaluation avait pour objectif essentiel de sortir la politique de développement local de ses insuffisances et d'adapter ses dispositifs au profit de mécanismes plus appropriés, s'inscrivant dans une démarche participative et ce, dans un souci de recherche de la performance et de la qualité du service public.

Cette approche, mise en évidence par le discours de Son Excellence Monsieur le Président de la République, vise à lever les contraintes qui se dressent dans la conduite des projets de développement, et doter les collectivités territoriales d'instruments de gestion et de moyens d'ordre organisationnel, humain, financier et matériel nécessaires à une prise en charge efficiente du développement local lui permettant de répondre aux attentes du citoyen.

Il ressort des travaux de la conférence de nombreuses préoccupations liées à la clarification des prérogatives et champs d'intervention des collectivités territoriales, à une meilleure définition des stratégies de développement local et leurs mécanismes de mise en œuvre, à l'amélioration de la gestion urbaine, l'adaptation des services publics de proximité, l'encouragement de l'investissement et la dynamisation des dispositifs de soutien à l'emploi.

Les participants ont particulièrement mis l'accent sur la nécessité d'accompagner ces démarches par une modernisation de l'administration à travers ses systèmes de gestion et d'information, la mobilisation d'une ressource humaine suffisante et qualifiée et l'amélioration des performances des acteurs du développement local.

La réunion gouvernement walis de décembre 2006, présidée par Abdelaziz Bouteflika, est essentiellement axée sur l’état de la mise en application des recommandations et des décisions prises lors de la précédente rencontre gouvernement-walis, tenue en juin 2006.

Les  constats établis lors de la précédente conférence Gouvernement / Walis de juin 2006 ont mis en lumière une série d’obstacles, qui ralentissent le rythme de réalisation du programme, de même qu’ils ont donné lieu à des mesures correctives visant sa dynamisation. Cette conférence vise la consolidation des initiatives déjà prises, au vu de leurs résultats sur le terrain, et de parachever ce processus vertueux par de nouvelles initiatives, toujours plus audacieuses et plus innovantes et ce, dans  la double perspective d’exécuter le programme dans les meilleures conditions de délais, de coût et de qualité et, au-delà, de faire émerger de nouvelles formes de gouvernance locale, créatrices de synergie, mobilisatrices des énergies et génératrices de gains d’efficacité.

Les collectivités locales, sur lesquelles repose une grande partie de l’effort de développement, sont attelées à la satisfaction des besoins collectifs. Les pouvoirs publics ont en effet ont adopté  et mis en oeuvre une politique de développement qui les implique étroitement. Cette action de soutien au développement est aujourd'hui  largement perceptible dans l'évolution des différents programmes de développement  destinés en majorité à l'amélioration des conditions de vie de la population. 

Le gouvernement et les walis ont établi un bilan exhaustif de leurs actions, notamment en ce qui concerne les programmes de développement local, le foncier économique, la gestion des villes et l’amélioration urbaine et l’état d’exécution des textes portant mise en œuvre de la charte pour la paix et la réconciliation nationale. La réunion va en en outre traiter des actions en relation avec le lancement des projets de l’autoroute Est-Ouest et des chemins de fer, de la revitalisation des zones rurales et de la nouvelle démarche de présentation du budget de l’Etat.

En vue d’optimiser l’effort massif d’investissement consenti par l’Etat, au titre du programme complémentaire de soutien à la croissance, et de soutenir les moyens de réalisation, par des dispositifs financiers techniques et managériaux appropriés, deux objectifs sont assignés à aux travaux de cette réunion :

Adopter une démarche de mise en œuvre optimale du programme de soutien au renouveau rural (appropriation, au niveau local, des principes, fondements, approches méthodologiques, outils et instruments et questions relatives à l’ensemble des mesures d’appui à la mise en œuvre du PSRR à toutes les phases de sa réalisation : de la phase pilote, à la phase bilan puis à la phase de généralisation du programme 2009-2013.